Sur ma proposition, le gouvernement vient de donner son feu vert en première lecture pour mettre en place le dispositif de « plan d’accompagnement personnalisé » des étudiants et étudiantes de l’Enseignement de promotion sociale.

 

Ce dispositif permettra d’encadrer le soutien pédagogique individualisé que chaque pouvoir organisateur doit mettre en place au bénéfice de l’étudiant, dès son inscription et ce, jusqu’à l’obtention du diplôme.  À cet égard, une « personne de référence » doit être désignée au sein de chaque établissement.

 

Pour réaliser cette mesure qui vise à promouvoir l’aide à la réussite de tout un chacun en suivant une pédagogie adaptée à un public qui reprend des études, un budget de 2 356 744 euros a été provisionné sur l’exercice 2018.

 

Cette nouvelle action d’aide à la réussite sera complétée, dès janvier prochain, par un dispositif valorisant davantage les expériences antérieures des apprenants. À partir du 1er janvier 2018, les établissements de l’EPS seront, en effet, bientôt dotés d’un processus simplifié de valorisation des acquis de l’expérience (VAE). Ce dernier leur permettra de reconnaître davantage l’expérience et les savoir-faire antérieurs, les acquis formels et non-formels des étudiants lors de l’établissement de leur programme de cours. Grâce à ce programme « sur mesure », un nombre plus important de dispenses pourra être octroyé et valorisé.

 

Ces deux actions renforcent la souplesse de l’Enseignement de promotion sociale et le développement de formules d’apprentissage liées aux parcours de vie et besoins des étudiants pour favoriser leur réussite.