Ministre de l’Enseignement de promotion sociale, de la Jeunesse, des Droits des femmes et de l’Égalité des chances

Au mois de juillet 2014, j’intègre l’équipe de Rudy Demotte, Ministre-Président de la Fédération Wallonie-Bruxelles, en devenant Ministre de l’Enseignement de promotion sociale, de la Jeunesse, des Droits des femmes et de l’Égalité des chances.

COMPÉTENCES


Enseignement de promotion sociale
« Apprendre autrement pour inventer son avenir, se former, réussir, rebondir tout au long de la vie. »

L’enseignement de promotion sociale s’adresse, non seulement, aux adultes et aux jeunes adultes désireux de décrocher un premier diplôme (primaire ou secondaire), mais aussi aux personnes qui souhaitent compléter leur formation ou réorienter leur carrière professionnelle. Ce mode d’enseignement permet à un public diversifié d’atteindre ses objectifs et de progresser, quel que soit le milieu social, culturel ou intergénérationnel dont il est issu. Parmi les objectifs poursuivis, je souhaite augmenter le nombre d’apprenants et de diplômés, valoriser l’expérience et les acquis de chacun, mais aussi positionner l’Enseignement de promotion sociale comme un acteur incontournable en lien avec le développement socio-économique de nos régions.

Jeunesse
« Pour que les jeunes soient acteurs de changement dans une société plus solidaire. »

 En février 2015, j’ai présenté une note d’orientation Jeunesse de législature composée de 4 axes et 30 projets concrets ciblés sur la citoyenneté, la démocratie, l’autonomie et l’émancipation. Cette note a pour objectifs la conduite d’une politique de jeunesse participative, entreprenante et à l’écoute ainsi que la proposition d’outils pour encourager les jeunes à faire leurs choix. La mise en place d’un “forum participatif” et le développement d’une politique locale jeunesse constituent deux actions phares de la législature.

Droits des femmes
« Égaux en droits, inégaux en faits. »

Les inégalités entre hommes et femmes toujours présentes ont entraîné la création du premier Ministère belge des Droits des femmes en 2014. À la tête de ce Ministère, je travaille pour l’égalité réelle en intégrant la dimension de genre dans les décisions politiques et en réaffirmant les droits fondamentaux où les femmes demeurent lésées dans les faits. Par ailleurs, je suis à l’initiative du plan intra-francophone 2015-2019 de lutte contre les violences sexistes et intra-familiales qui étend son champ d’action à la lutte contre les violences sexuelles.

Égalité des chances
« Tolérance zéro face au racisme ! Promouvoir la diversité en garantissant le respect des droits et devoirs de chacun. »

Je considère qu’il est primordial d’éradiquer tous types de discrimination et de promouvoir le vivre ensemble et l’égalité des chances. Pour ce faire, un plan anti discrimination de 53 mesures a été adopté en début de législature. Ce plan couvre divers secteurs comme l’enseignement, la jeunesse, la fonction publique, les médias etc. Il constitue la colonne vertébrale de ce département. Dans les mesures déjà adoptées, on compte, notamment, la modification du Décret anti-discrimination permettant de mieux protéger les personnes transgenres pendant leur période de transformation,  8 mesures concrètes pour des services publics inclusifs à l’égard de personnes en situation d’handicap et l’octroi de 1 450 000 euros pour promouvoir des “Projets Citoyens et Interculturels” (PCI).